Camille Romain des Boscs

Directrice générale de l’association Vision du Monde

Pouvez-vous vous présenter ? 

Je m’appelle Camille Romain des Boscs, j’ai 40 ans (déjà !) et suis l’heureuse maman de 3 enfants très vivants : un petit garçon de 5 ans et deux filles âgées de 4 et 1 an. 

Pouvez-vous nous esquisser votre parcours ? 

Après avoir commencé en ambassade en Russie et dans des entreprises du secteur de la presse puis de l’industrie, j’ai pris une nouvelle direction, en intégrant le secteur humanitaire en 2011. J’ai rejoint l’association Vision du Monde, en tant que Directrice marketing puis en 2014, j’ai pris les rennes de la Directrice générale de cette belle ONG, qui a pour vocation de permettre à chaque petit garçon et petite fille, de vivre pleinement sa vie, même dans les contextes les plus difficiles.  

Qu’est-ce qui vous fait vous lever le matin ?

Les enfants ! Les miens au sens propre car ils sont encore petits et se réveillent tôt, mais ceux pour qui je me lève ce sont les enfants qui souffrent et pour qui l’association œuvre tous les jours. C’est pour eux que j’essaie de mobiliser du mieux possible mon intelligence, mon cœur et mon énergie. 

Contribuer à faire bouger les lignes d’un monde, où chacun peut vivre sa vie dans des conditions dignes, où chaque enfant peut être protégé de toutes formes de violence, c’est très motivant.

Comment se déroulent vos journées ? Par quoi sont-elles rythmées ? 

Pas une journée  ne ressemble à l’autre.

Depuis le début de la pandémie, nous vivons à la campagne en Bourgogne, et la première chose que je fais en allumant mon ordinateur c’est de dire bonjour à mon équipe et de prendre des nouvelles. L’humain est essentiel dans ce que nous faisons, et ça commence par des relations de qualité avec mes collègues (surtout des femmes) ! 

En tant que directrice, j’ai un agenda qui est rythmé par la supervision des actions de l’association, l’accompagnement de mon équipe de direction, les échanges avec mon conseil d’administrations et mes pairs : à la fois chez Vision du Monde mais aussi dans le monde associatif, car ensemble on est plus fort !

Vous œuvrez pour Vision du Monde depuis plus de dix ans déjà, avez-vous noté une évolution du taux d’engagement ?

Cette année a prouvé que même en période de crise, les Français se montrent généreux et tendent la main aux plus fragiles, même au-delà de nos frontières. C’est un formidable encouragement à poursuivre plus que jamais nos actions.

Quelle est la mission ou le sujet qui vous a le plus marqué ? Pourquoi ? 

Certainement la rencontre d’une femme syrienne dans un camps informel de réfugiés dans la vallée de la Bekaa au Liban. Nous commençons à échanger dans un minuscule  préfabriqué avec une famille. Comme nous étions tous assis, je ne me rends compte qu’au bout de quelques minutes qu’elle est sur le point d’accoucher. Sans hôpital où aller, un abri à peine chauffé pour accueillir son tout petit. J’étais moi-même enceinte de 7 mois ! Quel miroir cruel et quels débuts difficiles dans la vie pour son bébé. Le genre de rencontre dont le souvenir ne peut pas vous quitter.

Quel est votre mantra ? Ou une personnalité publique qui vous inspire ?

Keep on the sunny side of life !

Quels conseils donneriez-vous à un jeune qui souhaite s’engager ? 

L’engagement peut prendre plein de formes, parfois à travers des toutes petites choses, des petits changements. Ne pas chercher à mettre la barre trop haut mais d’y aller, de tester, expérimenter, réfléchir, ajuster.

Quelles valeurs ou qualités humaines espérez-vous transmettre à vos enfants ? 

L’attention à ce qui nous entoure : les gens, l’univers dans lequel on vit. La curiosité, l’amour et bien sûr l’humour !

La structure sociale érigeant l’individualisme en maître aujourd’hui, comment conjuguer une vie de famille bien remplie et un dévouement d’une telle qualité ?  

Bon, il faut surtout accepter de ne pas être parfaite et essayer de ne pas se mettre trop de pression. J’ai la chance de travailler pour une cause qui fait tellement sens que même si ça déborde un peu parfois dans les agendas, on arrive à le gérer. Et j’ai aussi la chance d’avoir  à mes côtés un super mari qui soutient à 100% mon engagement et prend le relai sur beaucoup de sujets.

Que pensez-vous du “Green Entrepreneurship” ?

Indispensable pour le monde de demain, on ne devrait plus avoir à mettre le green devant…que ce soit évident pour toute entreprise en particulier ceux qui lancent leur activité. 

Comment choisissez-vous vos partenaires ? Quelles sont vos prérogatives ? 

Nous nous assurons qu’en termes de valeurs, de respect humain et de rigueur financière nous sommes alignés !

Suite au projet de rapport rendu par le Giec, comment orientez-vous les actions promues par Vision du Monde afin d’intervenir du mieux possible dans les pays déjà touchés par ses conséquences environnementales ?

À quoi ressemblent vos futurs désirables ?

Dans tous ses programmes Vision du Monde prend en compte les dimensions environnementales. A la fois pour que les familles puissent avoir sur le long terme les ressources nécessaires mais aussi pour développer la résilience face à des chocs prévisibles (sécheresses et inondations plus fortes par exemple, nécessitant d’apprendre à gérer et stocker les récoltes différemment).  Nous développons aussi une approche formidable : la régénération naturelle assistée qui consiste à permettre de reverdir les sols sans avoir à replanter d’arbres. C’est une approche géniale car formidablement efficace (lien pour + d’infos ?).

Mon souhait le plus grand est qu’un jour on puisse se dire que oui, aujourd’hui chaque petit garçon et chaque petite fille peut grandir dans un environnement aimant, stable et développer tout son potentiel !

Pour plus d’informations ou pour faire votre premier pas pour ces habitants, n’hésitez pas à contacter notre Camille ou à voir de plus près leurs activités sur leurs réseaux sociaux !

Mais qu’est-ce que Vision du Monde ? 

Il s’agit de l’acteur majeur pour l’accès à l’eau potable, le principal objectif étant d’apporter l’eau potable aux populations défavorisées. 


VOUS CONNAISSEZ LA GLOBAL 6K FOR WATER ? 

C’est une course solidaire créée par le partenariat World Vision dont fait partie Vision du Monde. Elle a pour but de sensibiliser les participants à l’importance de l’accès à l’eau potable et de financer directement des projets répondant à cet enjeu.

Pourquoi 6 Km ? Que représentent 6 Km ? 

C’est la distance moyenne parcourue par les enfants plusieurs fois par jour pour aller chercher de l’eau dans les pays en développement.

class="text-black relative shopi-section !py-0 py-10 lg:py-20">